Malcolm X speaks about the relationship between the conditions of Africans in the Diaspora and African federalism/Malcolm X parle de la relation intrinsèque entre les conditions des Africains de la Diaspora et le Fédéralisme Africain

=====English==Voir la version francaise ci dessous=================

 You are out of your mind if you think that this government is ever going to back you and me up in the same ways it backed other up.   They will never do it. It is not in them.

 As an example take the Chinese.  You asked me about red China. The Chinese used to be disrespected.   They used to use that expression in this country: “you don’t have a Chinaman’s chance”.  You remember that?  You don’t hear it lately (After China regained its positive sovereignty in 1949 and reclaimed and got a veto right in the United Nation security council).  Because a Chinaman’s got more chance than they have now.  Why?  Because China is strong!  Since China became strong and independent, she is respected, she is recognized.  So wherever a Chinese go, he is respected and he is recognized.  He is not respected and recognized because what he as an individual has done; he is recognized and respected because he has a country behind him a continent behind him.  He has some power behind him.  They don’t respect him; they respect what’s behind him.

By the same token, when the African continent in its independence is able to create the unity that’s necessary to increase its strength and its position on this earth, so that Africa too become respected as other huge continents are respected, then wherever people of African origin, African heritage or African blood go they will be respected-but only when and because they have something much larger that looks like them behind them. With that behind you, you will get respect.  Without it behind you, you can do almost anything under the sun, in this society- pass any kind of law Washington can think of- and you and I will still be trying to get them to enforce that law.  We will be like that Chinaman, (about whom) they used to say, “He does not have the chance of a Chinaman”.  Now you don’t have a Negro’s chance. But with Africa getting its independence (By Independence Malcolm X means achieving Positive Sovereignty meaning the capacity to choose its policies and implement them with or without the approval of others) you and I will have more of a chance.  I believe in that 100%.

Epilogue: Many laws have been passed in the United States of America in favor of people of African descent’s rights, since Malcolm X made this statement.  Black people living in that country continue to be considered guilty until they can prove their innocence which is the antipode of the law of that land.

================== Version Francaise ==================

 Tu rêves debout si tu penses que ce gouvernement (des USA) va un jour nous soutenir de la même manière qu’il a eu à soutenir d’autres groupes.  Il ne va jamais le faire.  C’est le cadet de ses soucis.

Comme exemple prend le cas des chinois.  Tu m’as posé la question sur la Chine rouge.  Les chinois n’ont pas toujours été respectés dans ce pays.  On utilisait dans ce pays l’expression; «tu n’as pas la chance d’un chinois».  Tu te rappelles de ça?  Tu ne l’entends plus depuis un certain temps (après que la Chine ait reconquise sa souveraineté positive en 1949 et demandé et obtenu un droit de veto au sein du Conseil de sécurité des Nations Unis).  Parce qu’un chinois a autant de chance qu’ils ont maintenant.  Pourquoi ?  Parce la Chine est forte!  Depuis que la Chine est devenue indépendante et forte, elle est respectée, on compte avec elle.   Donc partout où un chinois va, on le respect and tient compte de sa présence.  On ne le respecte pas ou tient compte de sa présence à cause de celui qu’il est ou a fait en tant qu’individu, il est reconnu et respecté parce qu’il a un pays, un continent derrière lui. Ils ne le respectent pas, ils respectent ce qui est derrière lui.

Dans le même ordre d’idées, le jour où le continent africain utilisera son indépendance politique et créera l’union nécessaire pour augmenter son poids politique, économique et militaire sur cette terre, il sera alors respecter comme d’autres grands continent sont respectés, en ce moment, partout où les personnes d’origine africaine, d’héritage africain, de sang africain iront, elles seront respectées-seulement parce qu’elles ont derrière elles quelque chose de plus puissant.  Avec cette puissance derrière toi, tu vas obtenir le respect des autres.  Sans cette puissance derrière toi, tu pourras faire tout ce que tu veux sous ce soleil dans cette société-faire passer toute sorte de loi que tu peux imaginer par Washington- toi et moi allons toujours continuer de courir derrière les demandes pour faire appliquer ces lois.  Nous serons comme ce chinois au sujet duquel il se disait ; «il n’a pas la chance d’un chinois».  Maintenant tu n’as pas la chance d’un nègre.  Mais si l’Afrique arrive à obtenir son indépendance (par indépendance Malcolm X veut dire ici souveraineté positive c'est-à-dire la capacité de choisir ses politique et les mettre en œuvre avec ou sans le consentement des autres) et toi et moi aurons plus de chance.  Je crois à ça 100%.

Epilogue: Plusieurs lois ont été passées aux Etats-Unis depuis cette déclaration de Malcolm X. Les noirs qui vivent dans ce pays continuent dans beaucoup de cas d’être considérer comme coupable jusqu'à la preuve du contraire, ce qui est l’opposé de ce que dit la loi.